BIEN-ÊTRE

PSC1 – Prévention et Secours Civique de niveau 1

PSC1 – Prévention et Secours Civique de niveau 1

Ce qui m’a poussé à passer cette formation

Il y a deux ans, mon petit dernier à avaler un bout de plastique qui se trouver dans un paquet de gâteaux. Heureusement, il ne s’étouffait pas, mais j’ai tout de suite remarqué qu’il était gêné par quelques choses. J’ai complètement perdu mon sang-froid ne sachant pas quoi faire. Mon seul réflexe a été d’appeler le 15. Les pompiers sont arrivés les premiers sur place. Lorsque nous étions dans leur camion, mon fils a toussé à plusieurs reprises, ce qui lui a permis de cracher le bout de plastique. On nous a tout de même conduit aux urgences pour des examens complémentaires. Plus de peur que de mal.

Après cet incident, je me suis inscrite à une formation gratuite type PSC1 organisé par ma ville. Lors de cette formation, le temps d’une matinée, nous avons vu une partie essentielle du PSC1 (le massage cardiaque, l’utilisation du défibrillateur entre autre …).

Formation animé par La Croix Rouge Française

Pour des raisons professionnelles, il y a une semaine, je participais à la formation complète animée par La Croix-Rouge. D’une durée de 8 heures, la formation alterne cours théoriques et exercices pratiques afin que l’on soient à même de maîtriser rapidement les gestes de premiers secours. Ces gestes peuvent sauver des vies.

L’importance de connaître les premiers gestes permet d’assurer la survie des personnes victimes d’un accident ou d’un malaise, mais aussi de limiter que leur état ne s’aggrave. Pendant une bonne partie de la journée, nous avons appris la plupart des gestes que les secouristes ont l’habitude de faire. Reconnue pour son utilité publique, elle est vivement encouragée.

Journée de prévention en milieu scolaire

Depuis août 2004, une loi impose à l’éducation nationale de former les élèves de troisième au PSC1. Cependant, faute de moyens, tous les établissements n’y ont pas accès. La France est à la traîne en matière de secourisme. En effet, en Allemagne et dans les pays anglo-saxons la population est beaucoup plus initiée aux gestes qui sauvent. L’an dernier, pour la première fois, une journée de prévention et secours civique a été consacrée aux élèves dans le collège de mon fils. J’en ai discuté avec lui en rentrant à la maison, c’est rassurant de savoir qu’il a suivi cette formation et qu’il maîtrise le sujet.

Théorie

Les situations d’accidents sont abordées en huit modules :

  • La protection
  • L’alerte
  • La victime s’étouffe
  • La victime saigne abondamment
  • La victime est inconsciente
  • La victime ne respire pas
  • La victime se plaint d’un malaise
  • La victime se plaint après un traumatisme (plaie, brûlure, atteinte des os et des articulations…)

Nous étions un groupe de 9 participants. À la fin de chaque démonstration du formateur, nous devions reproduire, sur un mannequin ou en binôme, différentes méthodes de secourisme.

les gestes qui sauvent

Cas pratique

INITIATION À LA RÉDUCTION DES RISQUES

Inclus dans la formation PSC 1, l’initiation à la réduction des risques (IRR), à durer environ une heure. L’objectif est de faire prendre conscience de notre vulnérabilité face à une catastrophe et de nous faire réfléchir à la mise en place d’un plan.

Au programme de cette initiation :

  • Prise de conscience de l’existence des risques
  • Comment s’informer sur les risques majeurs
  • Comment alerter les secours
  • Comment réagir en cas d’alerte
  • Les gestes de secours
  • Les consignes familiales
  • Les besoins essentiels
  • Le « Catakit »
  • Elaboration d’un Plan familial d’autoprotection

catakit

Chacun notre tour, on devait se mettre à l’écart, afin que la formatrice mette en place une mise en scène. Les participants étaient sollicités pour faire les acteurs. Une fois la mise en scène terminée, on devait :

  • examiner la victime afin de définir quelles était la causes de son malaise, sa blessure…
  • pratiquer les gestes nécessaires pour lui venir en aide
  • contacter les secours leur expliquer clairement et calmement la situation

À la fin de chaque passage, on faisait un petit débriefing afin de donner notre ressentir et de dire ce qui n’allait pas. Autant vous dire que ce n’était pas simple du tout. Alors imaginé quand on ne sait pas quoi faire pour venir en aide à quelqu’un.

L’important de suivre cette formation

En suivant cette formation, le participant apprend non seulement les gestes qui sauvent. Il apprend également à se protéger et à protéger les autres en gardant son sang-froid afin de mieux communiquer avec les secouristes si besoin. C’est regrettable de ne pas pouvoir intervenir en cas d’incident. Il faut savoir que les secours mettent en moyenne 10 minutes pour intervenir en Île de France contre 30 minutes en moyenne dans certaines villes de Province.

Je me dit que si j’avais suivi cette formation avant l’incident de mon fils, j’aurai su quoi faire. De plus, en tant que sportive, je trouve qu’il est important de connaître les gestes de premiers secours.

Cette formation peut être suivie par qui

Tout le monde peut suivre une formation aux premiers secours dès l’âge de 10 ans. Aucune connaissance n’est nécessaire. Cette formation est exigée par la loi pour l’exercice de métiers particuliers ou pour l’inscription à certains concours ou examens. La formation s’achève par la remise d’une attestation PSC1 et d’un guide pratique. Le diplôme sera envoyé plus tard par courrier.

Pour participer à cette formation

Vous pouvez contacter des associations habilitées, comme la Croix-Rouge ou la Protection civile. Son coût est souvent proposé à 60 euros. Elle peut être mise en place dans le cadre du travail, dans ce cas, elle est gratuite.

 

 » Intervenir en cas de malaise cardiaque, sauver un enfant qui s’étouffe ou simplement savoir donner l’alerte en cas d’accident, aujourd’hui il est indispensable de maîtriser ces réflexes de premiers secours. De plus nous pouvons tous être victime d’une catastrophe : se préparer et préparer sa famille à faire face est indispensables. Chacun de nous a besoin de ce guide qui récapitule les actions qui permettent d’agir tant au quotidien que lors d’événements exceptionnels.  »

CROIX ROUGE FRANÇAISE« Les gestes qui sauvent, le guide »

CROIX ROUGE FRANÇAISE

Vous trouverez ici  le lien pour vous inscrire.

L’appli qui sauve des vies 2.0

«  La Croix-Rouge française lance la nouvelle version de son « Appli qui sauve », application mobile gratuite qui permet de s’initier ou de rafraîchir ses connaissances sur les gestes de premiers secours, de comprendre comment se préparer aux catastrophes et de se tester de manière ludique.  »

 

Si vous aimez partager

13 thoughts on “PSC1 – Prévention et Secours Civique de niveau 1

  1. Très intéressant ce résumé effectivement c’est bon à savoir,les gestes qui peuvent sauvés notre famille ou notre entourages.Parfois il suffit que quelque choses nous arrive,pour qu’on se rende compte que y’a des choses qu’ils faut connaître.Merci à toi pour ce bon résumé.

  2. Merci les filles pour cet écrit. C’est vrai que c’est une formation très importante à faire. Ca fait réfléchir… Moi aussi mon fils s’est étouffé il n’y a pas très longtemps, rien de grave heureusement, mais j’ai bien paniqué… Avec cette formation j’aurai eu les bons réflexes… Je garde tout ça dans un coin de ma tête et je rajoute à ma to do list. Merci encore et bravo pour votre travail.

    1. Mais de rien Anne. Effectivement, on ne pense pas forcément à faire ce genre de formation malheureusement. Mince pour ton fils, il est vrai qu’un accident est vite arrivé. Tu nous dira si tu fais la formation.

  3. An outstanding share! I’ve just forwarded this onto a colleague who was conducting a little research on this. And he actually bought me dinner because I discovered it for him… lol. So allow me to reword this…. Thanks for the meal!! But yeah, thanks for spending time to talk about this matter here on your web page.

  4. Having read this I believed it was rather enlightening. I appreciate you finding the time and effort to put this informative article together. I once again find myself personally spending a significant amount of time both reading and commenting. But so what, it was still worthwhile!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *